Le référencement naturel (gratuit) est très important aujourd’hui ! Il est un facteur majeur du nombres de visiteurs que vous avez sur votre site/blog. Lors d’une recherche internet, les 4 premiers sont les plus consultés, ensuite le chiffre s’écroule et les suivant ne récupèrent que les miettes. Je ne vous parle même pas des sites en 8ème page. Votre but est que votre contenu éditorial soit bien référencé pour être en première positionLa bonne nouvelle c’est loin d’être impossible !

Qu’est ce que le référencement ? Le SEO ? Comment être bien référencé ? Comment passer devant tout le monde pour pouvoir être le premier ? Les clés sont juste en dessous, mais attention c’est condensé ! Alors asseyez vous dans votre canapé car il y en a pour un moment !

 

Qu’est ce que le référencement

 

Le référencement SEO ça veut dire quoi ? Le SEO (search engine optimization) fait référence à l’optimisation de la visibilité d’un site. Ceci dans le but d’être trouvé plus facilement et rapidement dans le moteur de recherche. En gros : vous optimisez tout ce qui va bien pour être dans les premiers (donc le plus visible). C’est possible et de manière gratuite ! (également de manière payante mais pas dans cet article)

Mais c’est génial ! Comment on fait pour être référencé ?

 

Pourquoi la première position ?

Oui en effet la question peut être bête, mais je vais vous montrer en répondant pourquoi il faut se battre pour la première place. Les chiffres sont hallucinants :

  • La moitié du trafic d’un site/blog provient d’un moteur de recherche
  • 72% de ce trafic est généré par du trafic naturel (non payant pour faire la pub)
  • On passe sous les 10% de clic après la 4eme position (41% en 1ere position,  22% en 2eme,  14% en 3eme ,  et 11% en 4eme)
  • 92% des clics sont sur la première page (4% pour la 2eme et 1.5% pour la 3eme)

 

Vous voyez donc qu’il vous faut être en pole position ou au moins dans le top 3 !

 

Comment ça fonctionne ?

Tout d’abord il faut comprendre comme ça marche, car si on ne connait pas le fonctionnement on ne peut pas en tirer profit.

 

Un algorithme de Google appelé « Panda » qui a pour but de lutter contre le contenu de mauvaise qualité. On rappelle que le but de Google est que les internautes l’utilisent car c’est le meilleur moteur de recherche. Comment conserver cette idée si vous ne trouvez pas de contenu de qualité quand vous effectuez vos recherches ?

Pour faire simple :

  • il pénalise le contenu de mauvaise qualité
  • il favorise le contenu de bonne qualité

 

Un autre algorithme appelé Punguin à été lancé par Google en 2012. Il a pour but de repérer les pratiques abusives pour être bien référencé. Oui car aujourd’hui on peut tout faire comme dupliquer des mots clés en masse, acheter des visiteurs, ou des commentaires bref on peut monnayer de la popularité. Cette pratique n’est pas tolérée par Google car elle ramène à fausser son précédent algorithme et donc mettre sa pérennité en danger.

Pour faire simple :

  • il repère la triche
  • il repère la sur-optimisation*

*il y a quelques années vous pouviez sur-optimiser votre site en mettant le mot clé dans votre URL, dans tous vos titres… bref « bourriner » pour augmenter votre score. Aujourd’hui c’est beaucoup plus subtil et beaucoup plus proche de la réalité.

 

En résumé Google favorise les sites/blogs qui répondent bien à la question posée, de manière qualitative. Il prend également en compte le temps que les internautes passent sur votre site, et si beaucoup d’autres sites ou plateformes le recommandent.

Attention : l’article se concentre sur la création de trafic sur le long terme. Si vous souhaitez créer un pic de trafic sur votre site, je vous conseille de lire : Faire le buzz avec un article en 30 jours.

Il y a donc des techniques pour créer du contenu de qualité et populaire, nous allons les voir tout de suite :

 

Les 15 techniques pour être en première page

 

 

La structure

La structure est importante, vous devez absolument hiérarchiser votre contenu. Le procédé est exactement comme une rédaction : titre, chapitres, parties … et ce pour deux raisons:

 

La clarté du point de vue de l’internaute

En effet si un internaute débarque sur votre blog et que le texte est fouillis, il va s’enfuir. Une structure et un déroulement clair lui permettent de ne pas prendre peur (déjà d’une) et de faciliter la lecture ainsi que la compréhension. Mais ce n’est pas la seule raison :

 

Pour que Google devine votre but

Nous sommes d’accord pour dire que google n’a pas la réflexion d’un être humain (même si la limite devient plus floue chaque jour). Le but de faire des titres permet à google de mettre en valeur les quelques mots qui font l’idée directrice de votre résonnement. Il faut donc lui indiquer, mais pas n’importe comment :

Quand vous mettez votre titre en rouge gras souligné, google ne le comprend pas. Il faut donc l’aider un peu. On utilise ce qu’on appelle des « balises Hn ». Pour ne pas vous perdre je vais faire court :

si votre titre est « La structure », en code on rajoute des balises de chaque coté du texte pour le mettre en valeur et ça donne

« <h3>La structure</h3> »      (vous ne le voyez pas mais ça donne le rendu du titre de cette partie par exemple).

Dans un ordre hiérarchique le H1 est le titre principal, puis H2 un titre de partie etc… on a donc H1, H2, H3, H4, H5…

Comment on fait concrètement sur son site ? On insère ces balises manuellement autour du texte, ou alors si vous êtes dans WordPress (ou n’importe quelle plateforme qui édite le texte de nos jours » , vous sélectionnez le texte et vous cliquez sur votre choix :

hiérarchiser texte sur worpdress

 

et voici ce que ça donne en code :

 

balises titre en code dans wordpress

 

Bon à savoir : Faite attention à ne pas avoir plusieurs H1 sur une même page. Le H1 est le titre principal, si il y en a deux Google ne saura pas lequel prendre.

Il arrive parfois que votre logo aie par défaut les balises H1, veillez à les enlever.

 

 

Les alt des images

Comme nous l’avons vu précédemment, Google ne peut pas deviner tout seul un titre. Il ne peut pas non plus deviner ce que représente une image, il faut l’aider. Pour se faire on ajoute du texte alternatif (alt en raccourcis). Par exemple pour l’image précédente j’ai mit « exemple hiérarchisation texte sur WordPress ». De cette manière google comprend avec les mots ce à quoi correspond votre image.

Attention à ne pas trop en faire, sinon il y aura trop de mots à prendre en compte et ça dilue l’efficacité des principaux. Attention aussi à ne pas mettre trop de fois le même mot (= triche).

Exemple trop too much : « petite fille blonde de 8 ans qui fait du vélo dans la rue la nuit vêtue de rose »

Exemple dans WordPress :

 

 

Optimisation de l’URL 

L’URL qu’est ce que c’est ?

L’URL est l’adresse de votre page comme par exemple :

exemple d'adresse URL

Elle permet aux internautes de tomber directement sur la page si ils tapent cette adresse. Elle est également présente dans les liens afin de rediriger à l’endroit souhaité.

 

Avoir une bonne URL

Dans cette URL il est conseillé de mettre les mots clés du sujet que traite votre page. Encore une fois Google comprendra mieux avec des mots clés le pourquoi du comment de votre page. Une optimisation de référencement simple comme ça ce serait dommage de passer à coté.

 

Les mots clés

Un internaute qui recherche quelque chose, doit tomber sur le contenu le plus approprié possible. Donc le moteur de recherche compte le nombre de mots clés liés à la requête de l’utilisateur (ainsi que leur fréquence). Dans ce texte vous retrouverez plusieurs fois les mots « référencement« , « SEO« , « optimisation« .

 

Répétition des mots clés

Ceci d’une part parce que c’est le sujet traité donc je vais forcément les employer, mais également pour faire entrer ça dans la moulinette de google (son algorithme) et qu’ainsi il voit qu’on traite plusieurs fois (et surement sous plusieurs angles) le sujet. Il pense donc que ce contenu a de fortes chances de plaire.

Vous pouvez également utiliser des synonymes afin de ne pas être trop répétitif et également être bien classé dans les recherches des internautes qui utiliseraient des mots différents.

Attention à ne pas y aller trop fort sur les mots clés, je vous conseille un ratio d’environ 0.5% (par rapport au nombre de mots total) par mot clé.

 

Les sortir du lot

Vous pouvez les sortie du lot en les mettant en gras. Il y a trois effets positifs à cette méthode.

 1) Google repère les mots mis en avant (et si ce sont des mots clés c’est encore mieux)

2) Çà attire l’œil du lecteur et donne l’objectif, car parfois ça peut être noyé dans le pavé de mots.

3) c’est prouvé : ça réveille le lecteur. Un long pavé monotone n’est pas captivant. Un peu de gras stimule le cerveau. Il faudrait pas que vous aillez travaillé pour qu’ils s’endorment, nan mais oh ! ^^

Capter l’attention du lecteur

Je vous conseille également de les mettre dans une phrase en début de texte/page. Ainsi le lecteur sait ce qui l’attend. Personnellement je commence toujours par une introduction ou je reformule l’interrogation qui a conduit l’internaute jusqu’à chez moi. Puis la manière dont va se dérouler le processus. C’est plus humain comme approche. Et encore une fois le moteur de recherche voit qu’on traite le sujet directement (et non pas à la 78eme ligne pour la première fois).

Attention : ne pas essayer de le mettre comme premier mot, c’est inutile. Il n’y a pas de pole position. En début de texte suffit amplement.

 

 

Les métadonnées

Définition:  Caractéristique normalisée et structurée utilisée pour la description des contenus numériques.

C’est donc le moyen normalisé (avec des règles) de décrire du contenu. Mais le plus important c’est comment modifier tout cela. Si vous n’êtes pas codeur, je vous invite à installer une extension. J’utilise « Yoast SEO » que je trouve très bien fait mais libre à vous de prendre celle que vous souhaitez. (PS je n’ai pas de partenariat)

Le titre

Quand vous rédigez votre article par exemple, vous pouvez modifier ce qui va être perçu sur le moteur de recherche. C’est pris en compte dans le calcul du classement.  Attention à la puissance des mots.

Un mauvais titre :  » Un article qui donne quelques trucs pour être dans un classement »

Un bon titre  » Référencement naturel : les 3 techniques pour être premier »

Les deux titres traitent le même sujet mais ce n’est pas du tout la même chose ! L’impact est différent ! Soignez votre titre !

Par exemple pour cet article, voici ce que j’ai fait lors de sa création :

métadonnées titre avec Yoas SEO

 

1 : Le titre tel qu’il apparaîtra sur le moteur de recherche

2: vous pouvez modifier ici le texte qui apparaîtra en 1. Par défaut le logiciel met par ordre hiérarchique : titre de page – titre de site

3: une barre qui vous indique quand vous n’avez pas assez ou trop de texte (le slide bouge et devient orange)

 

la description

C’est exactement le même but et procédé que le titre. Pour que le l’utilisateur aie un résumé de ce qu’il va trouver en cliquant c’est comme ça que ça se passe :

métadonnées description avec yoast SEO

 

La longueur

La longueur, bien que non éliminatoire, est un important indicateur de qualité. Si vous avez un article sur « comment perdre 10Kg en 30 jours » et que votre texte fait 50 mots, il y fort à parier que ça ne fait que survoler la question. La bonne longueur n’existe pas mais je vous conseille entre 1200 et 4000 mots. Tout dépend de votre style : petit article quotidien ou encyclopédie que vous sortez toutes les 2 semaines.

 

Petit ?

Évitez donc des articles trop petits. Si vous avez des idées n’hésitez pas à approfondir. Il faut traiter le sujet le plus complètement possible afin de répondre aux besoins de chacun.

Une astuce qui peut vous aider quand vous ne savez pas quoi dire : faite un plan ,décomposez, vous allez voir que les idées vont venir toutes seules. Sinon ne pas hésiter à faire des recherches ou à étendre votre sujet. Il est certainement trop précis.

 

Grand ?

Trop grand ce n’est pas bon non plus, vous risquez de perdre le lecteur. Si vous avez encore des choses à dire c’est peut être que votre domaine est trop vaste et que vous devriez le préciser. Si jamais ce n’est pas le cas c’est que vous blablatez trop.

Les internautes qui effectuent une recherche veulent souvent répondre à un besoin précis et urgent. Donnez donc ce qu’ils demandent : traitez le sujet de la meilleur manière possible mais ne pas s’étendre de manière générale.

Un plan qui fonctionne bien pour débuter si vous ne savez pas rédiger des texte d’une taille acceptable :

  • Sujet précis
  • Introduction, pourquoi on pose autant la question de nos jours
  • Définition et explication
  • (Parfois les causes, ça peut être utile)
  • Comment résoudre
  • Comment garder la bonne direction
  • Pour aller plus loin (proposez une nouvelle attitude, un truc complémentaire, ou alors un lien vers un article complémentaire)

 

 

Les liens

Les liens sont important sur internet, personne ne cherche une adresse directement. C’est également un indicateur de popularité. Un lien qui se partage de forums en forums ou sur les réseaux sociaux propose un contenu qui plait beaucoup aux internautes : donc à Google.

 

Les liens externes

Vous pouvez attendre que le bouche à oreille fasse son effet que votre lien s’échange partout. Mais vous pouvez également donner un petit coup de pouce. Attention à ne pas en faire trop et être blacklisté ! Ça doit rester naturel et non pas de la propagande.

Je vous suggère d’aller sur des forums ou les gens cherchent des solutions à leur problèmes. Vous pouvez aider plusieurs personne en fournissant une réponse constructive et adaptée (pas de copier colle de votre article). Quand d’autres personnes passerons par la, elles peuvent aimer votre manière de penser, vos astuces… et vous pouvez donc proposer un lien vers votre contenu dans la signature par exemple.

Bon à savoir :

  • Ne pas placarder votre lien en gros dans vos réponses (pas de propagande moche et qui ressemble à du SPAM)
  • Ne pas foncer sur les liens à donner, essayez de d’aider quelques personnes avant de faire votre pub (les forums n’aiment pas qu’on les utilise juste pour sa pub et c’est bien normal, ce sont des gens comme vous et moi)
  • Ne pas donner le lien de votre page d’accueil, elle est trop générale et ne répondra donc pas aux besoins précis.

 

liens internes

Les liens internent définissent les liens qui partent de votre site pour aller … sur votre site. Le but la encore n’est pas de spammer les lecteurs. Juste de leur proposer d’aller plus loin si jamais ils ont aimé votre réflexion. Vous remarquerez en bas de cet article qu’il y aura des liens vers d’autres articles qui peuvent vous intéresser. J’en mets également parfois dans des phrases. Cela doit rester léger et subtil !

 

le maillage de lien

Le maillage de lien est l’ensemble des deux précédents procédés. Il permet de maîtriser l’axe de passage des internautes. Vous définissez leurs besoins et pouvez les amené la ou ça va les aider.

Ça peut être le moyen de favoriser des ventes : proposer un produit parfaitement en accord avec le problème des personnes.

C’est également indispensable pour que le robot qui parcours les pages (le robot d’indexation de Google) voit votre page. Sans lui votre page n’est pas indexée. Et soyons réaliste, il a tellement de travail qu’il ne repérera jamais votre nouvelle page si elle est à plus de 3 clics consécutifs de votre page d’accueil. Surtout si vous n’avez pas généré de liens externes vers cette page.

 

symbolisation du réseau et des liens

 

Le partage du Pagerank

Le Pagerank, c’est tout simplement une note (de 0 à 10) de popularité attribué par google à votre page. Chaque page en possède une. Le fait de créer des liens permet de partager cette note et ainsi « d’aider les nouvelles pages ».

Exemple :

exemple partage pagerank

 

La note de notoriété attribuée à la page mère est équitablement divisée et redistribuée aux autres pages. Attention à ne pas mettre trop de lien sinon chaque page gagnera moins. C’est également à vous de prioriser votre circulation. Si vous jugez que votre page de vente doit être visitée alors il faudra mettre moins de sous domaine (voir pas du tout). Par exemple il m’arrive de proposer dans des articles des programmes pour créer un business en ligne en 3 mois. Je le place donc habilement dans le texte et choisi de ne pas proposer plus de deux autre liens.

Dernier effet : si les lecteurs sautent de pages en pages qui les intéressent, ils resterons plus longtemps sur votre site, car ça leur correspond. Vous générez de l’attention et donc vous êtes favorisé.

 

Travailler beaucoup

Le référencement ne se fait pas en un jour. Bien qu’il soit possible de booster certaines page dans le classement avec des stratégies bien précises, il n’est pas possible de hisser un site entier en tête en quelques jours. C’est un travail sur le long terme.

 

Créer beaucoup de contenu

Forcément google indique aux lecteur les articles les plus valorisés sur les sites les plus populaires, donc vous devez travailler beaucoup et longtemps . Ça ne veut pas dire qu’il faut travailler tout le temps et 8h/ jour mais qu’il faut consacrer des efforts sur un contenu. De toute manière par la suite il va travailler pour vous, vous l’aurez créé une fois et il sera présent à vie. Ça vaut bien de se donner à 100% lors de sa création non ?

 

Et fréquemment

La fréquence est un important critère. Si vous publiez du contenu (aussi bon soit-il) une fois par an, il y a peu de chance que votre site soit en haut du classement. Il n’y a pas de chiffre magique. Certains auteurs produisent un article par mois de 50 000 mots (oui oui !) quand d’autres font un article quotidien de 800 mots. Le tout est de rester entre ces deux extrêmes. Je conseil minimum un article par semaine, et ne pas viser plus d’un article par jour. Privilégiez la qualité à la quantité.

 

Faites parler de vous

Donnez un coup de main à votre site, travaillez un peu la promotion de vos pages. Cela rejoint le point sur les forums et les réseaux sociaux. Ne donnez pas 100% de votre temps dans votre contenu. Une méthode comme 80% contenu et 20% de promotion donne de meilleurs résultats et casse votre routine. Rappelez vous c’est un travail sur le long terme. Ne soyez pas exaspérés en quelques semaines.

 

 

Ne JAMAIS copier

Oh la la non ! Surtout pas ! cela vous serait fatal ! Vous ne devez surtout pas dupliquer le contenu de quelqu’un d’autre à votre avantage (le promouvoir pour l’auteur c’est autre chose). C’est très mal vu de la part des moteur de recherche. Quel intérêt de proposer 68 fois le même contenu ?

Alors vous vous dites surement : je n’ai qu’a copier et je change quelques mots. Non car les algorithmes sont très performants et repèrent sur plusieurs couches les similitudes. Google est capable de comprendre qu’un pavé de mot parle de la même chose dans un contexte similaire même si vous avez modifié des mots.

 

Donc on ne peut pas s’inspirer ?

Bien sur que si ! Comme 98% de ce que nous savons et partageons aujourd’hui n’est que la répétition de quelque chose de lu ou entendu quelque part… Vous pensez bien que ça ne marche pas comme ça. (Pensez à votre prof de maths qui a apprit les maths grâce à son prof de maths qui lui même …)

J’ai une technique pour les débutants, car les expérimenté peuvent parler de leur propre expérience et donc leur contenu sera authentique. Ce que je vous conseille si vous souhaitez proposer du contenu qualitatif sans copier les autres :

  • Consulter plusieurs articles/ vidéos / podcast sur le thème choisi
  • Noter les grandes partie, et seulement ça (pas de tournure de phrase ou de définition)
  • Patienter 2 jours (le temps moyen pour que la mémoire flash s’estompe)
  • Reprenez vos parties et faites votre structure
  • Si vous dominez le sujet vous n’aurez qu’a ré-expliquer avec vos propres mots. Si vous ne pouvez pas c’est que vous n’avez pas compris et il faut donc recommencer.

Vous verrez qu’avec l’expérience vous aurez vos propres discours avec vos propres tournures de phrases.

 

 

Les annuaires de site

Vous pouvez vous enregistrer sur des annuaires professionnels. Ça peut donner un petit coup de pouce mais seulement pour le début. Je trouve cette technique très chronophage pour les résultats apportés. Ne pas compter la dessus car la plus-value n’est pas énorme (surtout quand on a déjà une audience). Enregistrez vous dans quelques uns pour permettre d’être trouvé plus rapidement par le robot d’indexation.

Attention : privilégiez 10 annuaires de qualités plutôt que 50 de mauvaise réputation.

Quelques annuaires réputés :

Kompass.com

Annuaire-entreprises.com

Annuaire.com

 

 

Océan bleu océan rouge : soyez malin

Non ce n’est pas une formule magique, et certains d’entre vous aurons reconnus une partie d’un titre de livre. Je vous conseille fortement d’adopter la technique suivante :

L’océan rouge est un océan peuplé de requins (vos concurrents) qui sont bien plus gros que vous. Au lieu de se battre contre tous ceux la, changez plutôt d’océan ou il n’y aura pas (ou peu) de prédateurs. (Pour la stratégie complète et détaillée c’est par ici)

 

Visez ou il y a peu de concurrence

Concrètement : ne prenez pas les mots clé génériques et très utilisés. Ciblez des synonymes ou des idées similaires.

Par exemple :

  • ne pas prendre « comment maigrir » cette recherche est tapé des millions de fois et vous vous opposez directement à des titans
  • « Prendre de la masse musculaire naturellement » ou encore « affiner votre corps avec exercice simple » ou encore « réapprendre à manger sainement » sont bien moins recherchés.(encore beaucoup, il faudrait travailler un peu plus longtemps la dessus et faire une étude mais vous avez compris l’idée)

Pour certains de mes articles je suis allé chercher un cas particulier de cas particulier d’une technique générale. Le nombre de recherche était de 23 par mois et le taux de concurrence très faible (tout le monde se jette sur les mots clé demandés).

Par exemple je créé des formations pour avoir un business en ligne. J’écris également des articles pour apporter de la valeur. Celui ci rentre bien dans plusieurs catégories qui me concernent que je vais cibler du plus précis au plus large

  • référencement naturel SEO
  • Avoir du trafic (payant ou gratuit)
  • avoir un site populaire
  • avoir un business en ligne
  • avoir un business

Dans « avoir un business » je ne vais pas coller à ceux qui veulent ouvrir un restaurant ou acheter dans l’immobilier. Je serai donc en concurrence avec des millions de gens (plus on prend large plus il y en a) et je ne répond pas forcément à la demande d’une recherche « avoir un business.

Pensez y : il vaut mieux du trafic très ciblé, même de petite quantité, qu’être en 8eme page d’un sujet que tout le monde s’arrache (et qui ne correspond peut être pas précisément à votre article).

 

Comment savoir quel sujet prendre ?

Comment j’ai fait ça ? Avec un outils d’analyse de données (par exemple Insight Yooda). Vous pouvez entrer le sujet de votre contenu et voir combien de recherches sont effectuées par moi et si il y a de la concurrence :

exemple d'analyse de recherches sur insight Yooda

 

  1. tapez la recherche souhaitée
  2. voici les recherches associées et proches de la votre
  3. le nombre de recherches effectuées par les internautes
  4. la concurrence (plus la barre est grande et sombre, moins c’est bon pour vous)

Vous voyez donc que pour des recherches similaire il n’y a pas forcément le même volume ni la même concurrence.

 

Cette technique est aussi appelée la longue traîne. Elle repose sur le fait qu’un Best seller (soit un article isolé, que ce soit un livre, un mot de recherche) qui fait énormément de vente représente 30% soit beaucoup (car il est seul à faire un tel chiffre) mais pas autant que tous les autres qui suivent mais qui ont eux peu de recherche. Donc si vous effectuez une recherche bien précise vous tomberez surement dans les 70% non populaires.

ex de mot populaire : « pantalon »

ex de mot moyennement populaire : « pantalon de soirée »

ex mot clé ciblé : « pantalon de soirée noir en coupe cintrée »

Au lieu de foncer sur le Best-seller, essayer de ce concentrer sur les autres mots moins voyants mais qui génèrent également beaucoup de trafic:

Schéma explicatif technique longue traine

 

 

les intentions de recherches

Dans le même esprit, un internautes qui recherche un mot peut avoir une intention de recherche légèrement différente. Vous pouvez vérifier si votre article peut convenir avec l’extension Yoast SEO :

 

 

Ci dessus j’ai tapé pour cet article : « avion de chasse » en intention de recherche, et évidement il me dit que ça ne va pas, mais il me dit également pourquoi et comment y remédier. Je trouve que ça aiguille énormément quand on ne sait pas trop par ou résoudre le problème.

 

La requête informationnelle

La requête informelle est une recherche à but d’information. Souvent elle est générique et peu précise. Les internautes ne savent pas sur quel site ils vont trouver l’information ni exactement ce qu’ils recherchent (ils le savent mais ne l’ont pas écrit dans la barre). La plupart commencent par « pourquoi » ou « comment ». (61% des questions posées comportent le moment « comment »)

 

La requête transactionnelle

Ces requêtes sont souvent pour un but de changement, donc de passer à l’action. Et quelqu’un qui veut passer à l’acte va forcément préciser sa demande afin de ne pas entreprendre des démarches pour rien. Ces questions sont donc plus précises, moins demandées et plus pertinentes à leur besoin.

 

Google a donc mit en place des algorithmes afin de comprendre les idées voulues par les internautes pour mieux correspondre à leur besoin. Comprendre les rouages de ces requêtes c’est être en mesure de cibler et d’être présent sur un marché peu concurrentiel.

 

 

Qualité qualité qualité

Vous l’aurez comprit le mot d’ordre ici est la qualité. Peut importe les techniques nommées ici, les astuces possibles, elles ne valent rien si votre contenu n’est pas pertinent. Il vaut mieux un contenu qualitatif sans astuces que le contraire. Le lecteur vient chercher la solution et si il la trouve chez vous il restera longtemps et notera positivement. De plus ce contenu sera surement partagé (alors pas aussi bien que si il était optimisé) mais le bouche à oreille fonctionne.

 

Définir l’objectif

Nous avons vu plus haut comment cibler votre marché et votre angle d’attaque. Il faut également définir votre objectif. Car à but différent, stratégie différente ! Que voulez vous  ? Etre vite connu et faire le buzz ? Construire une audience ultra qualitative mais sur le long terme ? Etre partout pour grossir rapidement ? (réseaux sociaux, forums…) ou amener tout le monde sur votre espace personnel ? (gros avantage car tout vous apparient, contrairement aux réseaux sociaux)

Définissez votre but, et ensuite le moyen d’y parvenir. Vous aurez fait 50% d’efficacité de tout le travail à faire. Rien ne sert de courir vite si c’est dans la mauvaise direction. Il vaut mieux avancer lentement mais surement.

 

Bon à savoir

La chose à savoir qui va changer votre regard sur le SEO c’est que ce n’est pas Google qu’il faut satisfaire (malgré tout ce qu’on lit sur internet) c’est le lecteur. Si le lecteur aime, google aime.

Rappel : google est une entreprise à but lucratif, son intérêt : qu’on utilise son moteur de recherche car il trouve ce dont l’internaute a besoin. Il cible donc les besoins de l’utilisateur. Si vous répondez au besoin du client, google vous aime 😉

Donc respectez les règles de référencement c’est très bien, ça vous donnera un coup de pouce. Mais avec le temps elle peuvent changer. De plus ce ne sont pas des méthodes qui font gagner 5 places par technique. Il faut bien comprendre que c’est une idée de comportement à adopter. La seule règle qui vaille vraiment : satisfaire l’internaute (de part la clarté, qualité du contenu et de la pertinence apportée à la question)

 

 

Actualiser plutôt que recréer

Les pages les plus référencées sont souvent les plus anciennes. Ce qui ne veut pas dire que la page la plus ancienne est la mieux référencée. Mais avec le temps on accumule plus de trafic et de bonnes notes. Il vaut mieux prendre une page et l’améliorer (mise à jour) dans le temps plutôt que recommencer (ça évite également les doublons).

 

 

Effectuer un suivit

Chiffrez vos bénéfices liés aux actions : pour savoir si une action est bonne ou mauvaise, regardez ce que ça donne. Attention google brouille les pistes pour qu’on ne sache pas quel critère influe réellement le moteur de recherche. Mais sur le long terme ça se voit (quelques mois).

Je vous conseille de regarder l’évolution :

  • Nombre de pages vues
  • Temps de visite
  • Taux de rebond (sur les liens internes)
  • Nombre de commentaires (indicateur de l’opinion public)
  • Nombre de partages sur les réseaux sociaux et forum

 

 

Avec toutes ces armes vous êtes fin prêt à être le premier dans votre thématique. Si vous souhaitez assurer votre place sur de nombreuses années je vous propose une formation « Etre le premier sur Google » (en cours de grosse MaJ). Dedans sont traités :

  • Tous les points vus au dessus et appliqué concrètement
  • De nouveaux outils pour perfectionner u
  • Un plan d’action détaillé pour être efficace
  • Comment gagner du temps et produire 4 fois plus vite sans renier la qualité
  • Bonus

 

 

Cliquez ici pour obtenir une série de vidéos et apprendre à créer un business en ligne rapidement !

 


    14 replies to "Référencement naturel: comment être le premier sur Google"

    • Pamala

      Your mode of telling everything in this piece of writing is in fact
      pleasant, every one be able to simply know it, Thanks a lot.

      • Jordan

        Thank you ! It’s nice to have that kind of feedback.

    • Wilfred

      Awesome blog! Do you have any hints for aspiring writers?
      I’m planning to start my own website soon but I’m a little lost on everything.
      Would you recommend starting with a free platform like WordPress
      or go for a paid option? There are so many choices out there that I’m totally confused ..
      Any ideas? Kudos!

      • Jordan

        Hello, thank you for the compliment
        For writers i have an article : https://obiblog.fr/creer-article-de-blog-2-2/
        But this article is for the beginners, if you are an expert you should keep your style.

        I recommend WordPress ! First because it’s free and then because it’s a very well-designed professional tool !

    • Benny

      Excellent blog here! Also your web site loads up fast!
      What web host are you using? Can I get your affiliate link to your host?
      I wish my web site loaded up as quickly as yours lol

      • Jordan

        Hi, thank you for the compliment. I use « OVH » (ovh.com). I’ve not affiliate link because i don’t want to make money with my recommendations 😉
        If your are passionate your blog will grow fast !
        Sorry for my english, i have only a school level ^^

    • Jude

      It is perfect time to make some plans for the future and it is time to be happy.
      I’ve read this post and if I could I desire to suggest you few interesting things or suggestions.

      Maybe you could write next articles referring to this article.
      I wish to read even more things about it!

      • Jordan

        Hi, thank you for the compliment ! I will write other articles on this subject but i have a lot of work ^^
        Verify your weblink because it directed to « error 404 »

    • Cora

      I do not even understand how I stopped up here, but I assumed this post used to be good.
      I don’t understand who you might be however definitely you are going to
      a famous blogger in case you are not already.
      Cheers!

      • Jordan

        Thank you Cora, I’m glad you liked this article

    • Taylah

      I must thank you for the efforts you’ve put in writing this site.

      I really hope to see the same high-grade content by you later on as well.
      In fact, your creative writing abilities has encouraged me to
      get my own, personal website now 😉

      • Jordan

        Thank you Taylah, it’s very nice !
        I hope your website will be popular !

    • wiley.com

      I love it when folks come together and share thoughts.

      Great site, keep it up!

      • Jordan

        Thank you !
        it’s planned, I continue like that 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published.