Choisir un nom de domaine est une étape clé dans la création d’une entreprise. En effet un mauvais choix peu s’avérer catastrophique pour l’avenir de la société. En revanche un bon nom de domaine peut rapporter beaucoup de clients. Voici les différents conseils pour avoir un bon nom de domaine en quelques minutes (travaux pratiques à la fin).

 

Court et concis

La première étape est d’être factuel. Trop de mots peuvent engendrer une difficulté à retenir le nom complet du site.

Plus c’est court et plus il y a de chance que les internautes retiennent efficacement sans devoir passer du temps à s’en souvenir.

Trop de mots peuvent également engendrer un cafouillage : « maigrir.facile.et.rapide.sans.souffir.com » on ne sait plus si « facile » était avant ou après « rapide ».

 

Haute concentration

Directement lié au point précédent, il ne faut pas avoir TROP de mot clés. C’est pour ça qu’il vaut mieux le voir en pourcentage. Cela augmente la concentration de mots importants et donc un impacte plus fort dans la tête des gens.

maigrir.facile.com = > 2 mot et 100% de mot clés

maigrir.facile.et.rapide.sans.souffir.com => 6 mots et 66.6% de mot clés (4 sur 6)

 

Évitez les tirets et les chiffres

Sauf s’il s’agit du nom de votre marque ou si un chiffre est essentiel, évitez car cela se retient bien moins tout simplement car on ne peut pas se l’imager. Alors que « maigrir facile » la personne retrouvera en 30 secondes car elle cherchera « maigrir simplement » ou  » maigrir facile ».

Inclure un langage non naturel tel que des tirets, symboles et chiffres complexes apporte une confusion et une diminution de la mémorisation.

 

Intégrer de la valeur émotionnelle

L’émotion est la clé de la mémoire. Quand c’est émotionnel c’est impactant car c’est un désir et c’est bien plus puissant dans la mémoire.

Ce n’est pas pour rien que les pub essaient de vous faire rire ou de vous choquer. C’est parce qu’on retient bien mieux une pub qui nous a marqué qu’une pub ou on décrit le matériel vendu. Même si celui ci est de qualité, la pub ou on voit des chevaux se moquer d’un conducteur ou un bébé en train de danser est plus marquante.

Ainsi des noms comme « devenir.apollon.com » peut bien plus facilement se retenir car on a une image qui s’incruste dans notre esprit. Si cette image est en plus un objectif (donc un désir) à atteindre pour les internautes, c’est idéal !

 

Eviter les effets attirants « au rabais »

Seule particularité mais qui mérite d’être traitée dans un chapitre : La valeur émotionnelle du rabais n’est pas si impactant que ça. D’une part parce que ce n’est pas un désir profond mais un désir lié à une conséquence d’un désir profond  : économiser pour avoir de l‘argent.

Ensuite parce que ça évoque une image dégradante : pas cher donc pas qualitatif. Et même si ce n’est pas nécessairement vrai, dans la pensée collective ces 2 adjectifs sont étroitement liés. Il est donc important de ne pas renvoyer une image négative auprès de votre audience.

De plus si jamais votre situation évolue et que vous souhaitez vous lancer dans un autre secteur de marché (le régime bio) qui sera nécessairement plus cher, car il comporte plus d’exigence, vous serez en contradiction avec votre domaine.

Prenez le site : manteaupascher.com => il ne pourra pas se permettre de faire des manteaux en cuir, ou des manteaux pour un nouveau secteur de marché les « manteaux de luxe ». Il sera cantonné à toujours évoluer dans le sous-domaine du manteau discount.

 

Nom de domaine de moins de 14 caractères

Selon une étude, l’efficacité pour retenir une adresse décroit beaucoup après 14 caractères. Il faut donc éviter de trop charger votre nom de domaine. Ceci rejoint le point numéro un, même si celui ci est contestable car le fait d’intégrer une valeur émotionnelle passera par dessus cette étude si jamais votre nom inspire les internautes et qu’il fait 15 ou 16 caractères.

Ainsi il vaut mieux : « plaisir.de.maigrir » (16 caractères) que « maigrir.pas.cher » (14 caractères).

 

Plan d’action

C’est parti, prenez une feuille et un crayon pour trouver votre nom de domaine. On y va !

 

Marque ou activité ?

Très important de ce décider car il existe deux grands principaux axes bien distincts : l’activité ou le nom de la marque. Chacune offre des avantages et c’est à vous de décider celle qui vous correspond le plus:

Activité : l’avantage de cet axe est qu’il limite les erreurs car il est plutôt évident. Si vous vendez des manteaux, votre thématique ainsi que vos mots clé seront proches du terme manteau. Attention cependant car il faut regorger d’ingéniosité et de créativité pour se démarquer des autres sites qui vendent des manteaux.

Marque : Le principal avantage de cet axe est que vous pouvez intégrer les valeurs que vous souhaitez. Et elles peuvent complètement différente de la marque en elle même. Prenons le cas d’Apple (qui signifie « pomme ») , cela vous évoque les idées suivantes : simplicité, sobriété, luxe …

PS: il est également possible de faire varier les valeurs de la marque si un jour vous souhaitez changer votre axe de progression. C’est toujours délicat et cela prend du temps mais c’est réalisable contrairement à l’activité qui reste figé dans le temps.

 

Collecte des mots clés

Le vrai travail commence : rechercher les mots clés afin de générer l’idée du siècle ^^

Dans un premier temps il va falloir prendre tous les mots clés liés à votre produit/idée principal(e), ici ce sera l’idée de maigrir.

Établissez une liste de tous les mots voisins de « maigrir », ex : santé, sport, exercice, fitness, perte de poids…

NB : il est possible de prendre des mots opposés si vous souhaitez jouer la carte de l’humour : gros, obèse, bouge ton c** … même si l’efficacité de cette technique est redoutable, il n’en reste pas moins un terrain est glissant. Il est donc préférable de ne pas l’utiliser sauf si vous êtes certain(e) de votre coup !

 

Il va maintenant falloir faire intervenir la 2eme partie de votre nom : l’émotion. Et pour cela il y a une technique toute simple : posez vous la question de la manière dont vous souhaitez traiter de ce sujet : maigrir facilement ? rapidement ? en simplicité ? en cassant les codes ? sainement ? drastiquement ? bref vous avez comprit l’idée.

Notez donc tous les mots liés à ce que vous voulez faire, pour l’exemple ce sera : sain + naturel donc : « sain, bio, naturel ,efficace… »

NB : attention à ne pas vouloir faire trop de choses comme : rapide, facile, sain et pas cher. Vous n’allez pas vous distinguer des autres et finalement vous ne plairez à personne. Car pour attirer des clients, contrairement aux idées reçues il faut cibler et non étendre ! (bientot un article la dessus 😉 )

 

Établissez donc les 2 listes de manière verticale comme ceci :

plan d'action nom de domaine

 

Impérativement intemporel

Pour des soucis de pérennité, il va falloir enlever tous les mots temporels ou avec effet de mode. Dans ce cas précis il n’y en a pas mais cela aurait pu être : acheter un appartement avec la loi Pinel. Mais qui dit que dans 2 ans cette lois ne sera pas retirée ? Et votre business s’écroulera. Il faut donc veiller à avoir des termes qui ne sont pas près de disparaître.

 

Épurez au maximum en gardant le plus percutant

Comme nous l’avons vu précédemment il faut que le nom de domaine soit le plus court et impactant possible. Il y a donc des expressions ou combinaisons de mot à retirer de la liste. Ainsi, dans notre exemple nous allons éviter « perte de poids » qui à lui seul combine 3 mots.

Gardez à l’esprit qu’il est essentiel de la manœuvre est d’être court et efficace.

percutant point glace contre point feu

 

 

L’inspiration à l’état pur

Attention c’est maintenant que tout se joue, que vous allez bientôt avoir le déclic ultime ^^

Prenez chaque mot de la colonne de gauche et tentez une combinaison avec la colonne de droite comme l’exemple ci dessous :

plan d'action nom de domaine

 

Si vous n’avez gardé que des expressions vous ressemblant ou représentant les valeurs de votre entreprise/ activité. Vous allez tomber sur un super truc, ou cela va déclencher en vous une idée d’un super nom de domaine.

Ici nous pourrions conserver :

  • plaisir.de.maigrir (ici sentiment direct positif avec la « corvée » habituelle)
  • maigrir.au.naturel (car régime induit directement l’alimentaire alors que maigrir peut être également grâce au sport, et donc vous n’enfermez pas votre activité)
  • maigrir.en.mangeant (ici on joue sur la contradiction. Bien évidement il faut avoir le projet qui suit derrière mais cela peut attirer beaucoup de monde, surtout ceux qui ont déjà essayé les solutions « classiques » et qui n’ont pas fonctionné.)

 

Si l’un se démarque amplement des autres c’est que vous l’avez trouvé. Dans notre cas ce sera « maigrir.au.naturel ».

Sinon il ne restera plus qu’a prendre votre choix n°1 à n°3 et de les présenter à vos proches pour leur demander leur avis. Ils devraient juger selon les critères suivants (en mauve les réponses possible avec notre exemple):

  • Qu’est ce que cela vous évoque immédiatement ?  (ici : ça à l’air sain, basé sur un concept de nature et sans produit chimiques, peut être avec des aliments brutes ou des exercices du corps)
  • Qu’est ce que vous comprenez de l’activité ? (ici : oh bah la perte de poids, et de manière simple et naturelle, comme dans le titre quoi)
  • Allez vous le retenir grâce à sa simplicité ? (ici : oui car maigrir c’est simple, et plaisir je le retrouverai car j’ai en tête que c’est « sympa » ou « plaisant » donc normalement ça ira)
  • Allez vous le retenir grâce à son impact ? (jeu de mot, sourire… bref quelque chose qui va les marquer dans leur journée) (ici : non pas forcément, même si je suis intrigué par le fait d’aimer se priver, mais pas de jeu de mot spécial. Bon on ne peut pas gagner à tous les coups mais notez que la personne est tout de même intrigué et c’est un bon début, surtout quand on a réussis tous les points précédents.)

 

Choisir votre extension

L’extension est ce qui suit le point. Elle n’est pas très déterminante sur le public visée mais elle peut jouer un rôle. Ainsi il n’est pas nécessaire de prendre un « .com » si vous n’avez pas pour projet de le faire en plusieurs langues. En effet le « .fr » suffira amplement pour la France et si jamais vous avez envie d’ici quelques années de passer sur un autre public, il sera possible de faire un site multilingue sur le « .fr » (en proposant quelques drapeaux avec les langues adéquates en haut de la page d’accueil.

Trop de personnes se lancent avec un « .com » en vue de conquérir le monde, mais un bon site référencé en France prendra déjà du temps et suffira à bien se référencer sur le même sujet dans une autre langue. De plus le « .com » coûte souvent plus cher.

Dans tous les cas il n’existe pas de règles absolue. Si sur l’instant l »un est moins cher que l’autre je vous conseille de le prendre (sauf pour un besoin urgent et spécifique).

 

C’est fini pour votre nom de domaine, j’espère vous avoir aidé, si vous souhaitez créer un business en ligne, j’ai créé une mini formation pour aider les jeunes entrepreneurs à créer un système rentable.

Pour recevoir une heure OFFERTE de conseils par email, je vous invite à cliquer ici !

 

 

 


Leave a Reply

Your email address will not be published.